LA REFORME DU BACCALAUREAT

Qu’est-ce qui change dans la notation à partir du bac 2023 ?

  • La note du baccalauréat est toujours divisée en deux parties : le contrôle continu + le contrôle terminal.

  • Dans la partie du contrôle continu, les E3C sont supprimées. Seules les moyennes des bulletins du cycle terminal (classes de 1ère + terminale) sont désormais prises en compte pour calculer ta note au baccalauréat.

  • Le contrôle continu ne compte plus les notes des matières qui font déjà l’objet d’une évaluation lors des épreuves terminales. Chaque matière n’est donc notée qu’une seule fois.

  • L’enseignement moral et civique (EMC) est noté à part.

  • Les enseignements optionnels sont revalorisés et traités comme des matières à part entière.

Rappel
Le bac est noté sur 100 coefficients. Chaque matière étant évaluée sur 20 points, cela représente un total de 2 000 points.


 

Les points pour les épreuves terminales (60 coefficients)
Les épreuves de 1ère et de Terminale ont les coefficients suivants :

Les points de contrôle continu (40 coefficients et +)
 

Il suffit d’additionner tes notes de contrôle continu de première et tes notes de contrôle continu de terminale, ainsi que tes notes d’options. Toutes ces notes étant multipliées par un coefficient (voir ci-dessous).

L'enseignement "mathématiques complémentaires" est destiné à s'adapter aux divers profils des élèves.

  • L'option "mathématiques complémentaires" est destinée prioritairement aux élèves qui, ayant suivi la spécialité mathématiques en première et ne souhaitant pas poursuivre cet enseignement en terminale, ont cependant besoin de compléter leurs connaissances mathématiques par un enseignement adapté à leur poursuite d'étude dans l'enseignement supérieur. C'est le cas en particulier pour les élèves qui se destineraient aux études médicales ou en sciences sociales ou économiques.
     

  • Les lycées qui offrent l'enseignement de spécialité en première offriront également l'enseignement "mathématiques complémentaires" en terminale.
     

  • L'accès à l'enseignement "mathématiques complémentaires" sera possible pour des élèves n'ayant pas suivi l'enseignement de spécialité en première. Cependant, les deux programmes étant en partie liés, une remise à niveau des élèves concernés sera nécessaire.

Entete_BO_375172_457208.png